Programme
Tickets
Le jour, et la nuit, et le jour, après la mort

Le jour, et la nuit, et le jour, après la mort

Esther Gerritsen / David Strosberg
18 - 29.04.2017

  • SSpectacle
  • T Théâtre

Durant le jour, et la nuit, et le jour, après la mort d’une femme, son fils, son mari et son frère commencent à apprendre à vivre sans elle.

Ils doivent prendre conscience de son absence et réagir à cette perte brutale.

Chacun des trois hommes se confronte à ses émotions et vit les choses de manière différente. Ils sont bousculés, s’épaulent, essaient de se sauver chacun à leur manière. Ils se croisent, se heurtent à leurs limites jusqu’à l’absurde et tentent de s’accorder et de se construire un nouvel équilibre.

Un texte bouleversant qui dénude une humanité sans voile, douloureuse et délicate, qui touche la mort du bout des doigts tout en étant profondément ancrée dans la vie qui continue inexorablement. La mort reste un tabou dont il est difficile de parler et Esther Gerritsen relève l’exercice avec brio : elle réussit le dosage subtil d’une écriture scénique à la fois humoristique et pudique, acide et délicate.

David Strosberg met en scène ce texte touchant en s’entourant de quelques-uns de ses comédiens fétiches : Alexandre Trocki, Karim Barras et Philippe Grand’Henry, qui portent tous les trois le texte avec une grande finesse. 

Durant le jour, et la nuit, et le jour, après la mort d’une femme, son fils, son mari et son frère commencent à apprendre à vivre sans elle. Ils doivent prendre conscience de son absence et réagir à cette perte brutale.

Chacun des trois hommes se confronte à ses émotions et vit les choses différemment. Bousculés, ils s’épaulent, essaient de se sauver chacun à leur manière. Ils se croisent, se heurtent à leurs limites jusqu’à l’absurde. Ils tentent de s’accorder et de construire un nouvel équilibre.

Un texte bouleversant qui dénude une humanité brute, douloureuse et délicate. La mort reste un tabou dont il est difficile de parler et Esther Gerritsen relève l’exercice avec brio : elle réussit le dosage subtil d’une écriture scénique à la fois pudique et humoristique, acide et délicate.

David Strosberg met en scène ce texte touchant en s’entourant de quelques-uns de ses comédiens fétiches : Alexandre Trocki, Philippe Grand’Henry et Vincent Hennebicq qui portent tous les trois le texte avec une grande finesse.

Texte Esther Gerritsen
Mise en scène David Strosberg
Avec Philippe Grand'Henry, Vincent Hennebicq, Alexandre Trocki
Scénographie et lumières Stef Stessel
Costumes Lies Van Assche
Traduction (néerlandais) Monique Nagielkopf (Sabam)
Texte publié aux éditions Théâtrales en partenariat avec l’Institut français (coll. “Traits d’Union”, 2008).

Une production du Théâtre Les Tanneurs
L'Arche est agent théâtral du texte représenté (www.arche-editeur.com)

Dates

Ma . 18 avr. - 20h30
Me . 19 avr. - 19h00
Je . 20 avr. - 20h30
Ve . 21 avr. - 20h30
Sa . 22 avr. - 20h30
Ma . 25 avr. - 20h30
Me . 26 avr. - 19h00
Je . 27 avr. - 20h30
Ve . 28 avr. - 20h30
Sa . 29 avr. - 20h30
Durée: 1h00

Revue de presse

Apprivoiser l'absence

Jean Campion, Demandez le programme - 23 avril 2017