Tickets
La Vecchia Vacca

La Vecchia Vacca

Salvatore Calcagno / Garçongarçon asbl
16 - 20.12.2014

Fiche pédagogique

Trois femmes dans une cuisine en formica. Trois manières d’incarner la maternité, toutes excessives, burlesques, dans une activité incessante. Les gestes quotidiens sont amplifiés, chorégraphiés et rythmés au son de musiques italiennes des années 60. Dérision, provocation, situations à la fois absurdes et décapantes se mêlent dans une suite de tableaux expressifs qui nous placent dans l’antre de l’amour maternel oppressant.  

Du côté du fond

Il s’agit d’un théâtre gestuel : les actions banales sont amplifiées afin de pouvoir être disséquées, passées à la loupe. Ce n’est donc pas une forme réaliste. Les corps sont au centre de l’expression, bien plus que la parole.

Le rythme et la sonorité des mots, les langues française et italienne, les mouvements chorégraphiés, font appel aux sensations. Plutôt que de suivre une narration logique, il s’agit d’accueillir les sensations que provoquent les tableaux successifs.

Il y a la présence de deux mondes musicaux qui correspondent à deux générations : des chansons d’émissions italiennes des années 60 et de la musique électronique contemporaine.

Du côté de la forme

La figure maternelle

Les trois femmes incarnent chacune à leur manière une figure maternelle. Leur point commun est l’excès, la présence démesurée, la tentative permanente de contrôle. Elles correspondent à l’image de la mère imposante, refusant d’accepter l’émancipation de son fils qu’elle souhaite garder près d’elle. D’une certaine façon, il s’agit de femmes qui trouvent leur raison d’être, leur valeur, leur statut social, dans leur rôle de mère. Comment s’éloigner de cette figure puissante et protectrice ?

Le manque affectif

Dans la tentative de nourrir son fils à outrance, de contrôler son existence, c’est son propre manque affectif que la mère cherche à combler. Elle a besoin d’exercer en permanence son rôle de mère pour trouver son propre équilibre. D’autre part, le fils ressent aussi des manques puisqu’il ne peut choisir ce qu’il reçoit. Il est plongé dans un univers qui a ses codes, ses modes de communication, ses façons d’exprimer l’amour et il évolue en son sein avec le désir vivace de trouver sa place et son chemin. Qu’est-ce que l’amour maternel ? Que peut-on en attendre ?

L’obsession

La répétition, les gestes ritualisés jusqu’à l’obsession traversent La Vecchia Vacca. Il ne s’agit pas seulement d’élans ou de mouvements passagers. L’obsession est au cœur des comportements quotidiens qui se déploient au point d’en devenir caricaturaux, absurdes, burlesques. Comme une chanson qui repasse à l’infini, le caractère répétitif est le symptôme d’une vision unique, toujours semblable à elle-même, creusant le même sillon encore et encore. Quels sont nos rituels quotidiens ? Quels en sont les bénéfices et les aspects négatifs ?