Programme
Tickets

Focus & Chaliwaté

MARIAGE DE DEUX COMPAGNIES POUR UN THÉÂTRE VISUEL ET ARTISANAL (Portrait publié dans la brochure de saison 2019-2020)

Bien qu’utilisant des outils différents – corps, geste, mime pour l’une, objet et marionnette pour l’autre –, les compagnies Focus et Chaliwaté se sont découverts une approche et une esthétique communes, ainsi qu’une grande affinité. Travailler ensemble devenait une évidence.

Sicaire Durieux, Sandrine Heyraud et Julie Tenret se connaissent depuis de nombreuses années. Appréciant le travail de chacun, ils ont un goût commun pour les formes de théâtre insolites, visuelles, artisanales et poétiques. Partageant le même univers et désireux de l’explorer davantage ensemble, ils se mettent autour de la table il y a quatre ans. Au fil des discussions, à partir des images et des sujets de société proposés, un thème apparaît : l’écologie et la catastrophe inéluctable vers laquelle nous allons. Ils créent alors, en mars 2018, au Festival XS, la forme courte Back up, prémisse de Dimanche, première étape de travail.

QUI SONT-ILS ? QUE FONT-ILS ?

Les trois créateurs et interprètes ont une belle expérience derrière eux. Julie Tenret se fait remarquer en 2009 avec Fragile, un spectacle d’acteurs, d’objets et de marionnettes, qu’elle crée avec Isabelle Darras. En 2011, elle fonde avec cette dernière la compagnie Night Shop Théâtre. Vient ensuite la création de Silence en 2013 qui remporte de nombreux prix. En 2018, elle crée sa propre compagnie : Focus.

De leur côté, Sicaire Durieux et Sandrine Heyraud fondent la Compagnie Chaliwaté en 2005. Leur travail artistique se nourrit de l’art du mime pour créer un théâtre où le geste prime. Ils produisent des spectacles physiques et visuels. Depuis leur première création, Joséphina, en 2009, ils renouvellent et enrichissent sans cesse leur langage et leur écriture de plateau. S’ensuivent les spectacles Ilô et Jetlag, tous deux primés. Sicaire et Sandrine comptabilisent à ce jour plus de 800 représentations données à travers le monde. Julie n’est pas en reste avec des centaines de représentations également.

Leur participation au Fringe Festival en 2019 et le prix du Total Theatre Award, catégorie théâtre visuel, ont généré une fameuse tournée internationale pour Dimanche. Une opportunité en or pour deux compagnies qui travaillent « à l’huile de coude » depuis de nombreuses années.

DES ÊTRES ANIMÉS ET INANIMÉS

Les compagnies Chaliwaté et Focus travaillent minutieusement à créer un langage singulier, visuel, métaphorique et poétique qui puise sa source dans le quotidien, l’intime, « l’infra-ordinaire », pour toucher à l’universel. Tout passe par le travail de l’image. Au centre du récit, il y a l’acteur. C’est lui qui conduit le récit, qu’il soit conteur, personnage ou manipulateur. Tandis que les personnages se meuvent de façon expressive et singulière, dans de formidables jeux corporels, les manipulateurs déplacent et donnent vie, de leurs petites mains, doigts, bras, corps tout entiers, aux objets et aux marionnettes hyperréalistes qui créent un « trouble du vivant ».

Férus de brocante, le trio a une tendresse et un goût particulier pour les objets insolites et anciens. L’objet est avant tout utilisé pour sa force symbolique, subjective et métaphorique. Il peut être détourné ou transformé. Souvent déclencheur de l’écriture, il permet de concevoir des espaces scéniques singuliers, intérieur et extérieur, de jouer avec les différentes échelles et de créer la surprise. L’écriture scénique se rapproche davantage d’une écriture cinématographique – gros plans, travellings, plans larges, zooms et autres transpositions d’espaces – et utilise les codes du théâtre d’objets qui sont symboliques et métaphoriques.

Toute une équipe s’active autour des trois artistes. Pour Dimanche, ce ne sont pas moins d’une vingtaine de personnes qui ont été rassemblées. Les deux compagnies ont réuni des experts de différentes disciplines, de véritables savoir-faire, avec lesquels ils avaient déjà travaillé.


© Elodie Ledure